Nous

A l’origine, un distributeur, également poseur de menuiseries en bois, conscient que la filière de recyclage pour les anciennes fenêtres bois est inexistante, décide de conserver l’intégralité des fenêtres qu’il dépose en attendant de trouver une solution de valorisation qui lui paraisse pertinente.

Puis vient l’idée : pourquoi ne pas réutiliser le bois de ces anciennes fenêtres pour fabriquer de nouveaux produits, meubles, objets ? Les premiers essais d’utilisation du bois récupéré sont concluants : qualité esthétique, stabilité, durabilité, patine du temps en font un matériau de base séduisant pour de multiples applications…

Et la recherche de techniques, textures assemblages qui permettront de faire revivre le bois des anciennes fenêtres. Après démantèlement des anciennes fenêtres, c’est à dire la dépose du vitrage et des pièces métalliques gênantes, des essais de sablage en cabine on été réalisés pour nourrir la réflexion sur les utilisations possibles du matériau. Trois états de surface se détachent et permettent de mettre en valeur la qualité et la diversité du bois disponible, en optimisant les sections utilisées au usages.

Nous nous sommes appuyés sur différents partenaires pour pouvoir avancer dans notre projet :
Jérémie Kœmpgen Architecture (JKA Architecture) pour sa mission de design ayant abouti à plusieurs modèles.
L’association Le carré bouge pour nous avoir sélectionné pour l’appel à projet « Atelier mobile de création » et nous donner une visibilité.
Les ateliers du bocage, un de nos partenaires pour le démantèlement.
Amboine et plus particulièrement Antoine Sarrazin pour ses conseils et son aide précieuse ainsi que pour le prêt de son atelier de menuiserie à Thorigny pour nous accompagner dans la réalisation de certains de nos premiers prototypes

Nous faisons aussi partie du mouvement Révolution sensible en faveur des arts appliqués et de l’économie circulaire créative.

Enfin la communauté d’agglomération du bocage bressuirais (Agllo2b) porte plusieurs projets sur la thématique de l’économie circulaire dans nos territoires dans lesquels nous sommes partie prenante.